Café Scientifique Logiciels Libres au FabLab Utopi

Mardi 28 novembre 2017, le FabLab Utopi organisait le deuxième café scientifique de la saison. Le premier avait comme thème la protection des données personnelles et avait accueilli Frédéric Urbain de Framasoft. Cette fois c’est Olivier Iffrig, Ingénieur chercheur à la Maison de la Simulation au CEA de Saclay qui est venu présenter le logiciel libre et GNU/Linux.

Linux et logiciels libres : Café scientifique du 28 novembre 2017

Présentation du libre et de Linux

Olivier Iffrig pendant sa présentation

Olivier a présenté les logiciels libres et leur intérêt pour les particuliers et les entreprises. Utilisateur de longue date du système d’exploitation et des logiciels libres, il a fait profiter l’assistance de son expérience.

Il a poursuivi son exposé en présentant GNU/Linux et son histoire, ainsi que les utilisations qui en sont faites.

Olivier a ensuite répondu aux questions des participants qui s’interrogeaient sur la stabilité de Linux, sa facilité d’utilisation, les virus…

Installation en direct de Linux Mint

Après la présentation de Linux, Tobit a montré en « direct » une installation de Linux Mint, puis comment faire la mise à jour et installer un logiciel (FreeCAD)

A l’issue de cette installation, les personnes présentes ont été invitées à découvrir les possibilités du libre sur les tables qui avaient été préparées autour de la salle.

Les différents ateliers

Franck présentait Ubuntu, Libre Office, Stellarium
Olivier présentait Freecad
Tobit présentait OpenStreetMap
Larissa présentait Krita (dessin numérique)
François présentait le Raspberry Pi et le projet de sonde Pitot réalisé par Claude au Fablab Utopi
Olivier après sa présentation de Linux a assuré le support pour les questions générales

L’atelier Raspberry Pi : De gauche à droite PiTop un ordinateur de bureau à base de Raspberry Pi, un écran 3,5 pouces haute définition monté sur un Raspberry Pi, le boîtier PiDesktop qui intègre en plus du Raspberry Pi une gestion intelligente de l’alimentation (le Raspberry Pi n’a pas d’interrupteur A/M à l’origine) ainsi qu’un connecteur pour un disque dur SSD.

Prochain Café scientifique le 12 décembre, sur le thème du voyage spatial

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.